Communiqué de presse

L’UES met fin à son enquête sur un décès à Guelph

Numéro du dossier: 18-OOD-201

Mississauga, ON (7 septembre 2018) ---
Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur les circonstances du décès d’un homme de 28 ans survenu en juillet 2018 à Guelph.

Le 5 juillet 2018, vers 23 h 15, un agent de sécurité de la ville de Guelph a découvert un homme sans réaction à l’intérieur d’une toilette de la gare de Guelph. L’agent de sécurité a demandé que des agents de police se rendent sur les lieux. En quelques minutes, deux agents du Service de police de Guelph sont arrivés et ont commencé la réanimation cardiorespiratoire sur l’homme. L’un des agents lui a administré un vaporisateur nasal Narcan. À leur arrivée, les ambulanciers ont pris la relève des soins et ont transporté l’homme à l’hôpital où son décès a été déclaré.

Le directeur Loparco a déclaré : « La preuve établit clairement qu’aucun des agents de police concernés n’a causé la blessure de l’homme ou n’y a contribué de quelque manière que ce soit. J’ai donc mis fin à l’enquête sur cet incident. »

L’UES est un organisme indépendant qui enquête sur des rapports d’incidents impliquant des policiers et qui ont causé la mort ou une blessure grave, ou qui comportent des allégations d’agression sexuelle. En vertu de la Loi sur les services policiers, le directeur de l’UES est tenu :

  • de déterminer si un policier a commis un acte criminel lié à l’incident faisant l’objet de l’enquête;
  • compte tenu des éléments de preuve, de déposer une accusation au criminel contre le policier, le cas échéant, ou de fermer le dossier sans déposer un chef d’accusation;
  • de faire rapport des résultats de toute enquête au procureur général.

Read this news release in English.

Monica Hudon, monica.hudon@ontario.ca
SIU Communications/Service des communications, UES
Telephone/No de téléphone: 416-622-2342 or/ou 1-800-787-8529 extension 2342