Communiqué de presse

L’UES met fin à son enquête sur une collision à Whitby

Numéro du dossier: 18-OVI-198

Mississauga, ON (21 septembre 2018) ---
Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur une collision survenue en juillet 2018 à Whitby. 

Le 4 juillet 2018, vers une heure du matin, des agents du Service de police régional de Durham ont remarqué qu’un véhicule roulant vers l’est sur la rue Dundas Est zigzaguait et ont donc tenté de l’arrêter pour un contrôle. Au lieu d’immobiliser son véhicule, le conducteur du véhicule, âgé de 26 ans, a accéléré. Les policiers ont activé leurs feux d’urgence et ont poursuivi le véhicule. Le véhicule est entré dans une station-service à l’angle de la rue Dundas Est et Thickson Road, puis a poursuivi sa route vers l’est sur la rue Dundas Est. Lorsque le conducteur a tenté un virage à gauche pour se diriger vers le nord sur Thornton Road, il a perdu le contrôle de son véhicule qui s’est écrasé contre un arbre. L’homme a été ensuite arrêté et emmené à l’hôpital où il a reçu des soins pour une blessure.

Les enquêteurs de l’UES se sont rendus au domicile de l’homme pour obtenir une entrevue, mais sans résultat. L’homme n’a pas non plus consenti à ce que les enquêteurs obtiennent ses dossiers médicaux liés à l’événement. On a tenté de nouveau d’obtenir des informations auprès de l’homme, mais ces tentatives ont été vaines.

Le directeur Loparco a déclaré : « Rien ne prouve que la conduite de la police soit la cause de la collision. De plus, comme l’homme a refusé de fournir une déclaration à l’UES et n’a pas consenti à la divulgation de ses dossiers médicaux, on n’a pas pu confirmer qu’il a subi une blessure grave. J’ai donc mis fin à l’enquête sur cet incident. »

L’UES est un organisme indépendant qui enquête sur des rapports d’incidents impliquant des policiers et qui ont causé la mort ou une blessure grave, ou qui comportent des allégations d’agression sexuelle. En vertu de la Loi sur les services policiers, le directeur de l’UES est tenu :

  • de déterminer si un policier a commis un acte criminel lié à l’incident faisant l’objet de l’enquête;
  • compte tenu des éléments de preuve, de déposer une accusation au criminel contre le policier, le cas échéant, ou de fermer le dossier sans déposer un chef d’accusation;
  • de faire rapport des résultats de toute enquête au procureur général.

Read this news release in English.

Monica Hudon, monica.hudon@ontario.ca
SIU Communications/Service des communications, UES
Telephone/No de téléphone: 416-622-2342 or/ou 1-800-787-8529 extension 2342