Cruiser and motorbikeCruiser accidentRunners
thick blue gradient line

Communiqué de presse

Accusations portées contre un agent du Service de police de St. Thomas

Numéro du dossier: 17-OSA-247

Mississauga, ON (5 octobre 2017) ---

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a fait déposer des chefs d’accusation contre un agent du Service de police de St. Thomas (SPST) en rapport avec des incidents qui seraient survenus entre janvier 2016 et janvier 2017.

Le vendredi 8 septembre 2017, le service de police a avisé l’UES qu’un agent du SPST avait fait l’objet de plaintes pour incidents d’ordre sexuel. Selon les allégations, une jeune femme aurait été victime d’agressions sexuelles entre janvier 2016 et janvier 2017. L’UES a invoqué son mandat.  

À la suite de l’enquête de l’UES, l’agent Garry Christiansen est confronté aux accusations suivantes en vertu du Code criminel :
un chef d’accusation d’agression sexuelle, en contravention de l’article 271; 
un chef d’accusation de contacts sexuels, en contravention de l’article 151; 
un chef d’accusation d’incitation à des contacts sexuels, en contravention de l’article 152; 
un chef d’accusation d’exploitation sexuelle, en contravention du paragraphe 153(1.1); et 
un chef d’accusation de voies de fait en contravention de l’article 266. 

L’agent Christiansen a été arrêté aujourd’hui par des membres de l’UES, puis libéré sous plusieurs conditions, dont celle de s’abstenir de communiquer directement ou indirectement avec la plaignante. L’agent est tenu de comparaître le 17 octobre 2017 devant la Cour de justice de l’Ontario, au 4, rue Wellington, à St. Thomas.

L’affaire est maintenant devant les tribunaux. Par respect du droit de l’accusé à un procès équitable, l’UES ne fera aucun autre commentaire sur cette affaire.  

L’UES est un organisme indépendant qui enquête sur des rapports d’incidents impliquant des policiers et qui ont causé la mort ou une blessure grave, ou qui comportent des allégations d’agression sexuelle. En vertu de la Loi sur les services policiers, le directeur de l’UES est tenu :

  • de déterminer si un policier a commis un acte criminel lié à l’incident faisant l’objet de l’enquête;
  • compte tenu des éléments de preuve, de déposer une accusation au criminel contre le policier, le cas échéant, ou de fermer le dossier sans déposer un chef d’accusation;
  • de faire rapport des résultats de toute enquête au procureur général.

Read this news release in English.

Monica Hudon, monica.hudon@ontario.ca
SIU Communications/Service des communications, UES
Telephone/No de téléphone: 416-622-2342 or/ou 1-800-787-8529 extension 2342