RunnersCruiser accidentCruiser and motorbike
thick blue gradient line

Communiqués de presse

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011

Notez que les communiqés publiés avant le 01 janvier 2011 sont disponibles en anglais seulement. Si vous avez besoin d’un communiqué publié avant janvier 2011, contactez-nous pour faire la demande.

Communiqués de presse 2019

Janvier | Février | Mars | Avril | Mai | Juin
Juillet | Août | Septembre | Octobre | Novembre | Décembre

Février

15 février 2019

L’UES met fin à une enquête dans le canton de Bayham : la police n’est pas responsable de la blessure subie par un homme

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur une interaction survenue l’année dernière, dans le canton de Bayham, entre un agent de la Police provinciale de l’Ontario et un homme de 35 ans. 

15 février 2019

L’UES met fin à une enquête à Hamilton : aucune blessure grave n’a été subie

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur une interaction survenue en août 2018 entre un homme de 33 ans et des agents du Service de police de Hamiltion (SPH). L’UES a été avisée de cet incident le 15 janvier 2019.

14 février 2019

Aucune infraction criminelle commise par des agents de police lors d’une arrestation à Toronto

Dans l’après-midi du 21 février 2018, des agents du Service de police de Toronto (SPT) ont tenté d’arrêter un véhicule volé sur la rue Bathurst. Après une poursuite, le conducteur est sorti du véhicule volé et a pris la fuite. Un civil qui conduisait dans le secteur a bloqué l’homme avec son véhicule, puis est sorti de son véhicule et a plaqué l’homme à terre. Dans les secondes qui ont suivi, des agents du SPT sont arrivés et ont arrêté l’homme. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre un agent du SPT relativement à l’arrestation de cet homme.

14 février 2019

Arrestation d’une femme à Toronto : aucun motif d’accusation criminelle contre la police

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent du Service de police de Toronto, relativement à la blessure grave subie par une femme de 28 ans lors de son arrestation le 2 avril 2018.

14 février 2019

Aucune infraction criminelle relativement à une interaction avec un homme dans la salle d’admission du poste de police de Cornwall

Dans la nuit du 21 avril 2018, un agent du Service de police communautaire de Cornwall (SPCC) a répondu à un appel pour incident de violence familiale. L’agent a arrêté un homme de 23 ans, qui était une personne d’intérêt, et l’a emmené au poste de police. Dans la salle d’admission du poste, il y a eu une interaction entre l’homme et un agent de police. Un deuxième agent – qui était sorti de la salle d’admission – est revenu pour aider son collègue. L’homme a été menotté et placé dans une cellule. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre un agent du SPCC relativement à la blessure grave subie par cet homme.

14 février 2019

Aucune accusation à porter pour l’arrestation d’un homme à Port Rowan

Le 22 février 2018, un agent de la Police provinciale de l’Ontario a arrêté un conducteur dans la ville de Port Rowan. L’homme a présenté ses documents comme l’agent le lui demandait et est finalement sorti de son véhicule après en avoir reçu l’ordre à plusieurs reprises. Il y a eu alors une interaction entre l’homme et l’agent. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre l’agent de la Police provinciale relativement à la blessure grave subie par cet homme de 24 ans lors de son arrestation.

13 février 2019

La mort d’un homme a été attribuée au fait qu’il avait avalé deux sacs en plastique au poste de police de Barrie – aucun motif d’accusation contre un agent de police

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent du Service de police de Barrie, relativement au décès d’un homme de 32 ans survenu le 22 juin 2018 alors qu’il était sous la garde de la police.

13 février 2019

L’UES met fin à une enquête après avoir déterminé qu’un homme a sauté du pont Burgoyne de son propre chef

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur les circonstances du décès d’un homme de 36 ans survenu le mois dernier à St. Catharines.

13 février 2019

En l’absence de blessure grave, l’UES met fin à une enquête à Sault Ste. Marie

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur les circonstances de l’arrestation d’un homme de 38 ans en décembre 2018 à Sault Ste. Marie.

11 février 2019

L’UES met fin à une enquête sur l’arrestation d’un homme dans un motel de Brampton

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur les circonstances de l’arrestation d’un homme de 29 ans le mois dernier à Brampton.

11 février 2019

L’UES met fin à une enquête à Erin

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur une interaction, survenue en mars 2018 à Erin, impliquant des agents de la Police provinciale de l’Ontario et un homme de 58 ans. L’UES a été avisée de cet incident le 26 octobre 2018.

11 février 2019

Homme blessé en tombant d’une camionnette à laquelle il s’était accroché à Pickering – l’UES met fin à l’enquête

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur une interaction survenue le mois dernier, à Pickering, entre des agents du Service de police Toronto et un homme de 31 ans. 

8 février 2019

Un homme armé d’un couteau refusait de sortir des toilettes de Walmart — aucune infraction criminelle de la part des agents de Toronto qui l’ont arrêté

Le 13 décembre 2017, des agents du Service de police de Toronto (SPT) se sont rendus à un magasin Walmart, sur l’avenue Eglinton Est, où un homme refusait de sortir des toilettes. Lorsque les agents ont ouvert la porte des toilettes, ils se sont trouvés face à l’homme qui tenait un couteau dans la main droite. Les agents ont battu en retraite. Des membres du Groupe d’intervention d’urgence sont arrivés et après que leurs tentatives de négociation avec l’homme aient échoué, ils ont enfoncé la porte des toilettes et l’ont arrêté. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre un agent du SPT relativement à l’arrestation de cet homme.

8 février 2019

Un homme armé d’un couteau refusait de sortir des toilettes de Walmart — aucune infraction criminelle de la part des agents de Toronto qui l’ont arrêté

Le 13 décembre 2017, des agents du Service de police de Toronto (SPT) se sont rendus à un magasin Walmart, sur l’avenue Eglinton Est, où un homme refusait de sortir des toilettes. Lorsque les agents ont ouvert la porte des toilettes, ils se sont trouvés face à l’homme qui tenait un couteau dans la main droite. Les agents ont battu en retraite. Des membres du Groupe d’intervention d’urgence sont arrivés et après que leurs tentatives de négociation avec l’homme aient échoué, ils ont enfoncé la porte des toilettes et l’ont arrêté. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre un agent du SPT relativement à l’arrestation de cet homme.

8 février 2019

Aucune infraction criminelle commise lors de l’appréhension d’un homme à Milton

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent du Service de police régional de Halton, relativement à la blessure grave subie par un homme de 39 ans à la fin du mois de février 2018, lors de son appréhension en vertu de la Loi sur la santé mentale.

8 février 2019

L’UES conclut que la force utilisée par des policiers de Peterborough pour placer un homme dans une cellule était nécessaire pour surmonter la résistance qu’il leur opposait

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent du Service de police de Peterborough, relativement à la blessure grave subie par un homme de 30 ans lors de son arrestation le 7 février 2018.

7 février 2019

L’UES enquête sur la chute d’un homme à Brantford

L’Unité des enquêtes spéciales de la province enquête sur les circonstances entourant les blessures graves subies aujourd’hui par un homme de 43 ans à Brantford.

6 février 2019

Arrestation d’un homme à Leamington : accusations criminelles non justifiées

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles à l’encontre d’un agent de la Police provinciale de l’Ontario, relativement à la blessure grave présumément subie par un homme de 55 ans lors de son arrestation le 25 janvier 2018 à Lemington.

4 février 2019

L’UES enquête sur un incident à Guelph

L’Unité des enquêtes spéciales de la province enquête sur les circonstances entourant la blessure grave subie aujourd’hui, au petit matin, par un homme de 45 ans à Guelph.

1 février 2019

L’UES porte des accusations contre trois agents de police relativement à un incident survenu à Brampton

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a des motifs raisonnables de croire que trois agents de la Police régionale de Peel (PRP) ont commis des infractions criminelles lors de leur interaction avec un homme en septembre 2018. Le directeur Loparco a fait déposer des chefs d’accusation contre ces agents.  

1 février 2019

Collision à Stratford : aucun motif d’accusation contre un agent de police

Dans la nuit du 30 au 31 janvier 2018, un agent du Service de police de Stratford a remarqué un véhicule qui circulait sans feux arrière allumés. Lorsque l’agent a activé ses feux d’urgence, au lieu de s’arrêter, le véhicule a accéléré et s’est enfui. Le conducteur du véhicule a manqué un virage, est monté sur le trottoir et s’est écrasé contre un arbre. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre l’agent relativement aux blessures subies par deux des passagers du véhicule.

Janvier

31 janvier 2019

L’UES enquête sur une fusillade impliquant la police survenue la nuit dernière à Toronto

L’Unité des enquêtes spéciales de la province enquête sur les circonstances dans lesquelles un homme de 58 ans a subi une blessure grave à la suite d’une fusillade impliquant la police la nuit dernière à Toronto.

31 janvier 2019

L’UES enquête sur le décès par balle d’un homme à Ottawa

L’Unité des enquêtes spéciales de la province enquête sur les circonstances dans lesquelles un homme de 30 ans a perdu la vie à la suite d’une fusillade impliquant la police ce matin, à Ottawa.

30 janvier 2019

Arrestation dans un restaurant à Ottawa : aucun motif d’accusation contre la police

Dans la nuit du 18 février 2018, des agents du Service de police d’Ottawa (SPO) ont répondu à un appel au 9-1-1 au sujet d’un homme menaçant de tirer sur des gens dans un restaurant Boston Pizza. À leur arrivée, les agents ont tenté de négocier avec l’homme de 60 ans, mais celui-ci a refusé de quitter les lieux. Une lutte s’ensuivit. Avec l’aide d’autres agents, l’homme a été maîtrisé et arrêté. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre un agent du SPO relativement à l’arrestation de cet homme.

30 janvier 2019

Aucun motif d’accusation contre un agent de la Police provinciale de l’Ontario qui est intervenu auprès d’un homme à Youngs Point avant son suicide

Le 1er janvier 2018, un homme de 59 ans a appelé le centre de communication de la Police provinciale de l’Ontario pour l’informer de son intention de se suicider. Alors qu’un négociateur qualifié s’entretenait avec l’homme au téléphone, d’autres agents ont été envoyés à son domicile. Peu après l’arrivée d’un agent chez lui et alors qu’il était encore au téléphone avec le négociateur, l’homme s’est tiré une balle dans la tête. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre l’un ou l’autre des agents concernés relativement au décès de cet homme.

30 janvier 2019

L’UES enquête sur le décès d’un homme à Clarksburg

L’Unité des enquêtes spéciales de la province enquête sur les circonstances entourant le décès d’un homme de 57 ans à Clarksburg.

29 janvier 2019

L’UES met fin à une enquête à Mount Brydges

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur un incident survenu au début du mois à Mount Brydges.  

29 janvier 2019

Aucune accusation à porter relativement à une poursuite par la police à Guelph

Le 19 février 2018, un agent du Service de police de Guelph a activé les feux d’urgence de sa voiture de police afin d’arrêter un véhicule d’intérêt. Au lieu de s’arrêter, le conducteur du véhicule a accéléré et s’est éloigné rapidement. L’agent l’a poursuivi, mais a ensuite ralenti lorsqu’il l’a perdu de vue. Un peu plus loin, l’agent a découvert le véhicule coincé dans le fossé sur Hanlon Highway. Le conducteur a été arrêté et transporté à l’hôpital pour y recevoir des soins. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre l’agent relativement à la blessure grave présumément subie par cet homme.

28 janvier 2019

La force présumément utilisée par un agent était dans les limites autorisées — aucune accusation à porter pour l’arrestation d’un homme à St. Catharines

Le 10 janvier 2018, des agents du Service de police régional de Niagara se sont rendus dans une résidence, à St. Catharines, pour un incident de violence conjugale. Les policiers ont trouvé un homme de 34 ans dans une chambre à l’étage de la résidence. L’homme a résisté à son arrestation; une lutte entre l’homme et deux agents s’est ensuivie. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre un agent du SPRN relativement à la blessure grave subie par cet homme.

25 janvier 2019

Aucune accusation à porter contre des agents pour l’arrestation d’un homme à Welland

Dans l’après-midi du 19 décembre 2017, des personnes ont signalé à la police qu’un homme allait de maison en maison en cognant aux portes, à Welland. Le Service de police régional de Niagara (SPRN) a mis en place une surveillance, et l’on a observé l’homme qui entrait dans une cour entre deux maisons. Peu après, l’homme a été arrêté pour introduction par effraction, puis transporté à l’hôpital pour le traitement de blessures. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre un agent du SPRN relativement à l’arrestation de cet homme.

25 janvier 2019

Arrestation à Kenora : l'UES lance un appel à témoins

L’Unité des enquêtes spéciales de l’Ontario enquête sur les circonstances entourant une interaction survenue le mois dernier à Kenora entre un homme de 48 ans et des agents de la Police provinciale de l’Ontario.

24 janvier 2019

Décès d’un homme à Dalrymple : aucun motif d’accusation contre un agent de police

Le 2 septembre 2018, des agents de la Police provinciale de l’Ontario ont répondu à un appel au 9-1-1 signalant qu’un homme avait tenté de se pendre. Les agents ont utilisé un chien policier pour suivre les traces de l’homme dans une zone de broussailles denses près du lac Dalrymple, où il a été retrouvé pendu à un arbre. Les agents ont coupé la corde qui retenait l’homme et ont essayé de le réanimer, mais son décès a été confirmé peu après. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre l’un ou l’autre des agents relativement au décès de cet homme.

24 janvier 2019

L’UES lance un appel à témoins concernant une interaction à Ottawa

L’Unité des enquêtes spéciales de l’Ontario enquête sur les circonstances entourant une interaction survenue le mois dernier entre un homme de 26 ans et des agents du Service de police d’Ottawa (SPO).

23 janvier 2019

Aucune infraction criminelle par un agent de police relativement à une collision survenue à Oshawa à la suite d’une poursuite de véhicule

Le 1er février 2018, des agents du Service de police régional de Durham (SPRD) ont arrêté un véhicule dans un stationnement, à Oshawa, après avoir observé ce qu’ils pensaient être une transaction de drogue. Les agents se sont approchés du véhicule et ont demandé au conducteur de présenter son permis de conduire. Soudainement, le conducteur a accéléré et est sorti du stationnement. Une poursuite a été lancée. Peu après, le véhicule d’intérêt a quitté la chaussée, a franchi un fossé et a percuté un poteau électrique – le cisaillant en deux – avant de culbuter et de s’immobiliser sur son toit. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent du SPRD relativement à la blessure grave subie par un des passagers du véhicule.

23 janvier 2019

Arrestation d’un homme à l’Université York : aucune accusation à porter

Le 17 juillet 2017, des agents du Service de police de Toronto se sont rendus sur le campus de l’Université York pour arrêter un homme de 33 ans dont la présence à cet endroit était interdite par une ordonnance de libération conditionnelle et qui était aussi recherché en vertu d’un mandat d’arrestation pour avoir omis de comparaître devant le tribunal. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre un agent du SPT relativement à l’arrestation de cet homme.

23 janvier 2019

En se fondant sur les preuves, l’UES n’a aucun motif de porter des accusations criminelles contre un agent du Service de police de Dryden

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales (UES), Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent du Service de police de Dryden, relativement à la blessure grave présumément subie par un homme de 27 ans lors de son arrestation le 3 février 2018.

23 janvier 2019

La conduite de l’agent en cause n’était pas dangereuse, elle était raisonnable et elle n’a pas contribué à la collision à King City – l’UES n’a donc aucun motif de croire que l’agent a commis une infraction criminelle

Le 1er février 2018, un agent de la Police provinciale de l’Ontario a tenté d’arrêter la conductrice d’un véhicule, à King City, après l’avoir vu brûler un feu rouge, prendre une rue à contresens, puis virer pour éviter des panneaux de signalisation. Presque immédiatement après que l’agent ait allumé ses feux d’urgence et fait demi-tour, le véhicule s’est écrasé contre un poteau de béton. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre l’agent relativement aux blessures graves subies par la conductrice du véhicule par suite de l’accident.

22 janvier 2019

Décès d’un homme à Oakville : aucun motif d’accusation criminelle

Le 21 février 2018, peu après minuit, des agents du Service de police régional de Halton se sont rendus dans une école publique, à Oakville, après avoir appris qu’un concierge avait disparu et qu’on pouvait voir du sang dans son camion et entre celui-ci et les classes mobiles de l’école. On a retrouvé l’homme à l’intérieur d’une de ces classes et tenté de communiquer avec lui. On pouvait le voir près de la porte; il était blessé, mais il n’est pas sorti et n’a pas répondu. Lorsque les policiers sont finalement entrés dans la classe, l’homme était allongé par terre, inconscient, mais respirant encore. Il avait une entaille au cou et au poignet droit. Il a été transporté à l’hôpital, où son décès a été prononcé. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles relativement au décès de cet homme.

22 janvier 2019

Le directeur de l’UES n’a pas de motifs de porter des accusations criminelles contre un agent relativement à une interaction avec une femme chez un concessionnaire automobile de Toronto

Le 14 février 2018, un agent du Service de police de Toronto s’est rendu chez un concessionnaire automobile de la rue Dufferin, à Toronto, où une femme de 75 ans refusait de quitter les lieux. Après avoir discuté avec elle pendant près de 20 minutes et lui avoir demandé de partir, l’agent a saisi le bras de la femme pour la faire tourner vers la sortie et l’escorter dehors. La femme est tombée et a été gravement blessée. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre l’agent dans cette affaire.

22 janvier 2019

Un homme s’est blessé en tentant de fuir la police – aucune accusation à porter contre un agent du Service de police régional de Durham

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales (UES), Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent du Service de police régional de Durham, relativement à la blessure grave subie par un homme de 29 ans le 7 février 2018 à la suite d’une poursuite de véhicule.

21 janvier 2019

L’UES enquête sur une collision mortelle de véhicules dans la région du Grand Sudbury

L’Unité des enquêtes spéciales de la province enquête sur les circonstances entourant une collision de véhicules survenue la semaine dernière dans la région du Grand Sudbury. Le conducteur de l’un des véhicules impliqués dans la collision a succombé à ses blessures durant la fin de semaine.

19 janvier 2019

L’UES enquête sur la chute mortelle d’un homme depuis le pont Burgoyne à St. Catharines

L’Unité des enquêtes spéciales de la province enquête sur les circonstances entourant le décès d’un homme survenu ce matin à St. Catharines.

17 janvier 2019

L’UES met fin à une enquête à North York liée au détournement d’un véhicule

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur une interaction survenue le mois dernier entre des agents du Service de police Toronto (SPT) et un homme de 22 ans à la suite du détournement d’un véhicule.

17 janvier 2019

L’UES met fin à une enquête sur un décès à Guelph

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur les circonstances du décès d’un homme de 72 ans survenu le mois dernier à Guelph.  

17 janvier 2019

L’UES met fin à une enquête à Windsor

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur une interaction survenue le mois dernier à Windsor. 

16 janvier 2019

Enquête sur la fusillade de l’avenue Danforth — aucun motif d’accusation criminelle contre la police : le décès de l’homme résultait d’une blessure par balle auto-infligée

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales (UES), Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles relativement au décès de Faisal Hussain, survenu le 22 juillet 2018 à la suite d’une interaction avec deux agents de police du Service de police de Toronto.

16 janvier 2019

L’UES met fin à son enquête sur le décès d’un homme aux chutes Tews à Hamilton

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur les circonstances du décès d’un homme de 28 ans survenu en septembre 2018 à Hamilton.

15 janvier 2019

Aucune accusation à porter contre des agents à Mississauga – la femme est morte par suite de son saut depuis une toiture

Le 21 février 2018, des agents de la Police régionale de Peel (PRP) et des ambulanciers paramédicaux de Peel se sont rendus à une maison en rangée, à Mississauga, où un appel au 9-1-1 avait signalé qu’une femme était sur le toit. Plusieurs policiers ont tenté de convaincre la femme de 28 ans de renoncer à ses intentions suicidaires. Peu après, la femme a sauté du toit. Elle a succombé à ses blessures à l’hôpital. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre un agent de la PRP dans cette affaire.

15 janvier 2019

L’UES met fin à une enquête à Toronto : l’homme a subi une blessure grave en tombant alors qu’il fuyait la police

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur les circonstances de l’arrestation d’un homme de 19 ans en novembre dernier à Toronto.

15 janvier 2019

L’UES met fin à son enquête sur une collision mortelle à Pickering

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur une collision de véhicules, survenue le mois dernier, qui a coûté la vie à un homme de 22 ans et des blessures graves à un homme de 36 ans. 

15 janvier 2019

L’UES met fin à une enquête à Kitchener

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur un incident survenu le mois dernier dans une cellule du Service de police régional de Waterloo.  

15 janvier 2019

L’UES porte une accusation de négligence criminelle contre un agent du Service de police de Barrie relativement à une blessure par balle

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales (UES), Tony Loparco, a des motifs raisonnables de croire qu’un agent du Service de police de Barrie (SPB) a commis une infraction criminelle lors d’un incident qui a causé une blessure grave à un homme de 21 ans en septembre 2018. Le directeur Loparco a fait déposer un chef d’accusation contre cet agent. 

14 janvier 2019

Arrestation d’un homme à St. Catharines : aucune accusation criminelle justifiée

Le 31 janvier 2018, un véhicule conduit par un homme de 24 ans a été impliqué dans une collision à St. Catharines. Le conducteur a pris la fuite et, peu après, son véhicule s’est retrouvé coincé dans un banc de neige. L’homme est sorti de son véhicule et a été repéré et arrêté par la suite par des agents du Service de police régional de Niagara (SPRN). Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent du SPRN relativement à la blessure grave subie par l’homme lors de son arrestation.

14 janvier 2019

Aucune accusation à porter relativement à l’arrestation d'un homme à Toronto

Le 1er février 2018, un agent d’infiltration a acheté de la drogue à un homme de 33 ans dans une alcôve de la rue Yonge, à Toronto. Après la transaction, l’agent a fait signe aux autres policiers qui étaient dans le secteur d’arrêter l’homme pour trafic de drogue. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre un agent du Service de police de Toronto relativement à la blessure grave subie par l’homme lors de son arrestation

11 janvier 2019

Aucune accusation criminelle justifiée relativement à l’arrestation d’un suspect de vol à main armée à Mississauga

Le 19 décembre 2017, des agents du Service de police de Toronto (SPT) ont repéré deux suspects de vol à main armée dans un immeuble d’appartements, à Mississauga. Lorsque deux véhicules sont sortis du garage de l’immeuble, la police a arrêté l’un des conducteurs, mais le deuxième conducteur – un homme de 25 ans – a pris la fuite. La police a poursuivi le véhicule et, au cours de la poursuite, cinq véhicules de police banalisés l’ont encerclé pour le forcer à s’immobiliser. L’homme s’est enfui à pied, mais a été appréhendé peu après. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent du SPT relativement à la blessure grave subie par l’homme lors de son arrestation.

11 janvier 2019

Arrestation d’un homme au poste d’Orillia de la Police provinciale : aucune accusation à porter

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent de la Police provinciale de l’Ontario, relativement à la blessure grave subie par un homme de 28 ans lors de son arrestation le 2 janvier 2018. L’homme s’était rendu de son propre chef au poste de la Police provinciale, mais lorsque les policiers ont découvert qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrestation, ils l’ont arrêté à l’issue d’une lutte.

11 janvier 2019

Aucune accusation à porter relativement à l’arrestation d’un homme à Toronto

Le 21 décembre 2017, un agent du Service de police de Toronto a remarqué la présence d’un homme, dans un centre commercial, qui faisait l’objet de plusieurs mandats d’arrestation. Lorsque l’agent lui a demandé de s’identifier, l’homme s’est enfui à pied. L’homme a été arrêté peu après. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre l’agent relativement à la blessure grave subie par cet homme de 49 ans lorsqu’il a été arrêté.

10 janvier 2019

L’UES conclut que les coups de feu tirés par la police sur un homme dans une cour d’école à Toronto étaient justifiés — aucun motif d’accusations criminelles

Dans la nuit du 1er décembre 2017, un homme a appelé le 9-1-1 pour signaler que quatre hommes armés avaient essayé de s’introduire chez lui, puis qu’ils s’étaient enfuis. Des agents du Service de police de Toronto se sont rendus dans le secteur et ont vu quatre hommes se diriger en courant vers une école. Il y a eu une interaction entre les agents et l’un des hommes, et l’un des agents a fait feu. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre cet agent relativement à la blessure par balle subie par l’homme de 25 ans.

10 janvier 2019

Arrestation d’une femme dans un motel de Niagara Falls : aucune accusation criminelle à déposer

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent du Service de police régional de Niagara, relativement à la blessure grave présumément subie par une femme de 34 ans lors de son arrestation le 30 janvier 2018.

10 janvier 2019

Un civil à bord d’un véhicule de police immobilisé sur l’accotement d’une autoroute a été blessé quand ce véhicule a été embouti à l’arrière — l’UES enquête

L’Unité des enquêtes spéciales de la province enquête sur les circonstances entourant les blessures graves subies aujourd’hui par un homme lorsque le véhicule de police dans lequel il était détenu a été embouti à l’arrière par un autre véhicule.

10 janvier 2019

Un civil à bord d’un véhicule de police immobilisé sur l’accotement d’une autoroute a été blessé quand ce véhicule a été embouti à l’arrière — l’UES enquête

L’Unité des enquêtes spéciales de la province enquête sur les circonstances entourant les blessures graves subies aujourd’hui par un homme lorsque le véhicule de police dans lequel il était détenu a été embouti à l’arrière par un autre véhicule.

9 janvier 2019

Un chien policier a mordu un homme à London, mais en l’absence de blessures graves, l’UES met fin à son enquête

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur les circonstances de l’arrestation d’un homme de 34 ans survenue en décembre 2015, à London. L’homme a avisé l’UES de cet incident le 21 novembre 2018, date à laquelle une enquête a été ouverte.   

9 janvier 2019

L’UES met fin à une enquête à Amherstburg

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur la blessure grave subie par un homme de 32 ans en novembre 2018 à Amherstburg. 

9 janvier 2019

Blessure subie par un homme lors de l'exécution d'un mandat de perquisition à Toronto : aucune accusation à porter contre la police

Le 23 octobre 2017, des agents du Service de police de Toronto (SPT) exécutaient un mandat de perquisition au domicile d'un homme à Toronto. Le directeur de l'Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu'il n'y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre un agent du SPT relativement à la blessure grave subie par un homme de 20 ans qui se trouvait dans cette résidence.

9 janvier 2019

Aucune accusation à porter relativement à une collision impliquant un véhicule de police dans le comté d’Essex

Dans la matinée du 23 décembre 2017, des agents de la Police provinciale de l’Ontario étaient sur l’autoroute 401, dans le comté d’Essex, pour aider un véhicule qui était tombé dans un fossé. Alors que le véhicule de l’un des agents était garé sur le bas-côté de l’autoroute, ses feux d’urgence allumés, un véhicule civil l’a heurté par l’arrière. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre l’agent relativement aux blessures graves subies par trois occupants du véhicule civil.

9 janvier 2019

Poursuite à Peterborough : accusations criminelles non justifiées

Le matin du 13 janvier 2018, un agent du Service de police de Peterborough (SPP) a remarqué un véhicule effectuer un demi-tour et se diriger dans la mauvaise direction dans une rue à sens unique. L’agent a activé la sirène et les feux d’urgence de son véhicule de police et a suivi le véhicule, mais le conducteur ne s’est pas arrêté. D’autres agents se sont joints à la poursuite. Peu après, le véhicule poursuivi a brûlé un feu rouge et est entré en collision avec un autre véhicule. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent de police du SPP relativement aux blessures graves subies par la conductrice du véhicule qui a été heurté, une femme de 55 ans.

8 janvier 2019

Aucun motif d’accusation relativement à une interaction à Peterborough

Le 29 juin 2017, un homme de 69 ans a été arrêté dans un parc de Peterborough pour ivresse dans un lieu public. L’homme a été conduit au poste du Service de police de Peterborough. Alors qu’un agent était en train de le fouiller dans la salle de l’enregistrement, l’homme l’a frappé au visage. L’agent a réagi en lui assénant un coup de poing. L’homme a été maitrisé et transporté par la suite à l’hôpital, où il a été constaté qu’il avait une fracture du nez. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre l’agent dans cette affaire.

8 janvier 2019

Aucune accusation à porter relativement à l’interaction entre un homme et un policier dans une ambulance à Sudbury

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent du Service de police du Grand Sudbury relativement à la blessure grave présumément subie par un homme de 34 ans lors de son arrestation le 23 novembre 2017.

4 janvier 2019

L’UES conclut que la poursuite d’un véhicule à St. Catharines et l’arrestation subséquente du conducteur avec l’aide d’un chien policier étaient licites – aucun motif d’accusation

Le 16 novembre 2017, le Service de police régional de Niagara (SPRN) enquêtait sur un homme suspecté d’avoir commis une série de vols qualifiés dans la région de St. Catharines. Des agents ont tenté en vain d’intercepter le véhicule que conduisait l’homme et ont engagé une poursuite. Peu après, le véhicule de l’homme est entré en collision avec un autre véhicule. L’homme a poursuivi sa route, mais lorsque son véhicule est finalement tombé en panne, il est sorti et a tenté de s’enfuir à pied. Avec l’aide d’un chien policier, l’homme a été appréhendé. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles contre un agent du SPRN dans cette affaire.

4 janvier 2019

L’UES met fin à une enquête à Toronto

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur une interaction survenue le mois dernier entre des agents du Service de police de Toronto et un homme de 43 ans.

3 janvier 2019

L’UES met fin à une enquête à Timmins : l’homme s’est blessé en frappant la porte de sa cellule

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur la blessure subie le mois dernier par un homme de 40 ans à Timmins.  

3 janvier 2019

Le directeur de l’UES n’a pas de motifs de porter des accusations contre des policiers relativement à l’arrestation d’un homme à Brampton

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de porter des accusations criminelles contre un agent de la Police régionale de Peel, relativement à la blessure grave qu’un homme de 44 ans aurait subie lors de son arrestation en décembre 2017.