RunnersCruiser and motorbikeCruiser accident
thick blue gradient line

Communiqué de presse

L’UES met fin à son enquête sur une interaction entre une femme et des agents du Service de police de Toronto

Numéro du dossier: 17-TCI-303

Mississauga, ON (8 novembre 2017) ---

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur une interaction survenue le mois dernier entre une femme de 45 ans et des agents du Service de police de Toronto (SPT). 

Le jeudi 19 octobre 2017, vers 1 heure du matin, des agents du SPT se sont rendus à l’hôtel Inglewood Arms, sur la rue Jarvis, pour intervenir auprès d’une personne. Lorsque la personne d’intérêt s’est approchée du côté passager de la voiture de police, les deux agents sont sortis du véhicule et se sont approchés d’elle. La femme s’est éloignée des agents en courant lentement. Lorsque les policiers se trouvaient à environ 12 pas derrière elle, la femme est tombée sur la chaussée et a atterri à plat ventre. Elle a été arrêtée, placée dans une cellule, puis emmenée plus tard à l’hôpital lorsqu’elle s’est plainte de douleurs. Elle a été libérée de l’hôpital peu après.

Afin de localiser la femme, les enquêteurs de l’UES ont fait le tour du centre-ville, ont appelé un numéro associé à la femme, lui ont envoyé un message texte et ont parlé à un membre de sa famille. Ces diverses tentatives de l’UES pour localiser la femme ont échoué. 
 
Le directeur Tony Loparco a déclaré : « Comme la femme n’a pas d’adresse fixe, les enquêteurs de l’UES n’ont pas été en mesure de la localiser et de l’interroger pour déterminer ce qui s’était passé et confirmer si, oui ou non, elle avait subi une blessure grave. Par conséquent, j’ai mis fin à l’enquête sur cet incident. »

L’UES est un organisme indépendant qui enquête sur des rapports d’incidents impliquant des policiers et qui ont causé la mort ou une blessure grave, ou qui comportent des allégations d’agression sexuelle. En vertu de la Loi sur les services policiers, le directeur de l’UES est tenu :

  • de déterminer si un policier a commis un acte criminel lié à l’incident faisant l’objet de l’enquête;
  • compte tenu des éléments de preuve, de déposer une accusation au criminel contre le policier, le cas échéant, ou de fermer le dossier sans déposer un chef d’accusation;
  • de faire rapport des résultats de toute enquête au procureur général.

Read this news release in English.

Monica Hudon, monica.hudon@ontario.ca
SIU Communications/Service des communications, UES
Telephone/No de téléphone: 416-622-2342 or/ou 1-800-787-8529 extension 2342