Cruiser and motorbikeCruiser accidentRunners
thick blue gradient line

Communiqué de presse

Aucun motif raisonnable de croire que la décharge d’une ARWEN sur une femme à Keswick constituait une force excessive

Numéro du dossier: 18-OFI-295

Mississauga, ON (22 février 2019) ---
Le matin du 3 octobre 2018, la Police régionale de York a été avisée qu’une femme de 47 ans voulait mourir et demandait que des agents de police lui tirent dessus. Des agents ont été envoyés sur les lieux, à Keswick. Lorsque les policiers l’ont repérée dans un véhicule automobile, la femme a saisi une machette et leur a crié de la tuer. La femme s’est ensuite enfuie à pied, a traversé une aire boisée puis est entrée dans une rue résidentielle. Après avoir repéré la femme, un des agents a utilisé son arme antiémeute Enfield (ARWEN) et a atteint la femme au genou. Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a conclu qu’il n’y avait aucun motif raisonnable de déposer des accusations criminelles dans cette affaire.

Rapport complet du directeur (avec description de l’incident, éléments de preuve et analyse et décision du directeur) :https://www.siu.on.ca/fr/directors_reports.php. 

L’UES est un organisme indépendant qui enquête sur des rapports d’incidents impliquant des policiers et qui ont causé la mort ou une blessure grave, ou qui comportent des allégations d’agression sexuelle. En vertu de la Loi sur les services policiers, le directeur de l’UES est tenu :

  • de déterminer si un policier a commis un acte criminel lié à l’incident faisant l’objet de l’enquête;
  • compte tenu des éléments de preuve, de déposer une accusation au criminel contre le policier, le cas échéant, ou de fermer le dossier sans déposer un chef d’accusation;
  • de faire rapport des résultats de toute enquête au procureur général.

Read this news release in English.

Monica Hudon, monica.hudon@ontario.ca
SIU Communications/Service des communications, UES
Telephone/No de téléphone: 416-622-2342 or/ou 1-800-787-8529 extension 2342