Cruiser and motorbikeRunnersCruiser accident
thick blue gradient line

Communiqué de presse

L’UES met fin à une enquête à Parry Sound : le décès de l’homme résultait d’une surdose de drogue et de troubles de santé

Numéro du dossier: 18-PCD-268

Mississauga, ON (25 février 2019) ---
Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Tony Loparco, a mis fin à une enquête sur les circonstances du décès d’un homme de 22 ans survenu en septembre 2018 à Parry Sound.

Le 29 août 2018, des agents du détachement de Parry Sound Ouest de la Police provinciale de l’Ontario se sont rendus dans une résidence dans le cadre d’une enquête sur un vol de banque. Un homme d’intérêt s’est identifié aux policiers, mais il a refusé d’ouvrir la porte et a dit à un policier qu’il ne voulait plus vivre. Lorsque les policiers sont entrés sur les lieux, ils ont trouvé l’homme allongé par terre, se cognant la tête contre le sol. Tandis que les policiers discutaient avec lui, l’homme a été pris de convulsions et est entré en détresse médicale. Les services médicaux d’urgence sont arrivés et ont pratiqué la réanimation cardio-respiratoire sur l’homme. Ils l’ont conduit à l’hôpital où il a été placé dans l’unité des soins intensifs pour ingestion suspectée de drogue. Le 7 septembre 2018, les appareils de maintien des fonctions vitales ont été débranchés. 

Une autopsie a conclu que la cause du décès était une intoxication aiguë à la cocaïne et au fentanyl, compliquée par une encéphalopathie hypoxique ischémique et une bronchopneumonie aiguë. L’homme avait de légères égratignures et lacérations au visage, qu’il avait subies en se frappant la tête contre le sol.

Le directeur Loparco a déclaré : « L’homme est mort d’une surdose de drogue avant son contact avec la police, associée d’autres problèmes médicaux. J’ai donc mis fin à l’enquête sur cet incident. »

L’UES est un organisme indépendant qui enquête sur des rapports d’incidents impliquant des policiers et qui ont causé la mort ou une blessure grave, ou qui comportent des allégations d’agression sexuelle. En vertu de la Loi sur les services policiers, le directeur de l’UES est tenu :

  • de déterminer si un policier a commis un acte criminel lié à l’incident faisant l’objet de l’enquête;
  • compte tenu des éléments de preuve, de déposer une accusation au criminel contre le policier, le cas échéant, ou de fermer le dossier sans déposer un chef d’accusation;
  • de faire rapport des résultats de toute enquête au procureur général.

Read this news release in English.

Monica Hudon, monica.hudon@ontario.ca
SIU Communications/Service des communications, UES
Telephone/No de téléphone: 416-622-2342 or/ou 1-800-787-8529 extension 2342