Cruiser accidentCruiser and motorbikeRunners
thick blue gradient line

Communiqué de presse

L’UES porte une accusation contre un agent de la Police provinciale de l’Ontario à la suite d’un incident à Kenora

Numéro du dossier: 18-PCI-382

Mississauga, ON (28 mars 2019) ---

Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales (UES), Tony Loparco, a des motifs raisonnables de croire qu’un agent du détachement de Kenora de la Police provinciale de l’Ontario a commis une infraction criminelle en lien avec l’arrestation d’un homme de 50 ans en décembre 2018. Le directeur Loparco a fait déposer un chef d’accusation contre cet agent.  

L’enquête de l’UES a révélé que dans le 16 décembre 2018, au petit matin, un agent de la Police provinciale a remarqué un véhicule circulant sur la route 17. En raison de l’intérêt manifesté par l’agent pour le véhicule, le conducteur est entré dans le stationnement d’un dépanneur situé à l’intersection de la route 17 et de River Drive. À la suite d’une interaction entre l’homme et l’agent, l’homme a été arrêté et transporté au poste du détachement de Kenora de la Police provinciale. Lorsque l’homme s’est plaint de douleurs, il a été transporté à l’hôpital pour y recevoir des soins. Il a été déterminé ultérieurement que l’homme avait une blessure grave. 

À la suite de l’enquête de l’UES, l’agent Steve Jacko de la Police provinciale est confronté au chef d’accusation de voies de fait graves, en contravention du par. 268 (1) du Code criminel

L’agent est tenu de comparaître le 25 avril 2019 devant la Cour de justice de l’Ontario, au 216, rue Water, à Kenora. 

L’affaire est maintenant devant les tribunaux. Par respect du droit de l’accusé à un procès équitable, l’UES ne fera aucun autre commentaire sur cette affaire.  


L’UES est un organisme indépendant qui enquête sur des rapports d’incidents impliquant des policiers et qui ont causé la mort ou une blessure grave, ou qui comportent des allégations d’agression sexuelle. En vertu de la Loi sur les services policiers, le directeur de l’UES est tenu :

  • de déterminer si un policier a commis un acte criminel lié à l’incident faisant l’objet de l’enquête;
  • compte tenu des éléments de preuve, de déposer une accusation au criminel contre le policier, le cas échéant, ou de fermer le dossier sans déposer un chef d’accusation;
  • de faire rapport des résultats de toute enquête au procureur général.

Read this news release in English.

Jasbir Dhillon, jasbir.dhillon@ontario.ca
SIU Communications/Service des communications, UES
Telephone/No de téléphone: 416-622-2342 or/ou 1-800-787-8529 extension 2342