Cruiser accidentRunnersCruiser and motorbike
thick blue gradient line

Communiqué de presse

Blessure subie lors d’une tentative de suicide dans une cellule — l’UES met fin à une enquête à Hamilton

Numéro du dossier: 19-OCI-085

Mississauga, ON (24 mai 2019) ---
Le directeur intérimaire de l’Unité des enquêtes spéciales, Joseph Martino, a mis fin à une enquête sur la blessure grave subie par un homme de 30 ans le mois dernier à Hamilton.
 
Le 22 avril, vers 3 h 30 du matin, des agents du Service de police de Hamilton (SPH) ont arrêté l’homme dans le secteur des rues Barton Est et Wentworth Nord. Ils l’ont ensuite conduit au poste central où on l’a placé dans une cellule. Vers 5 h 15 du matin, l’homme a arraché un morceau de son drap de lit et l’a enroulé autour de son cou comme une corde. Alerté par un bruit provenant de la cellule de l’homme, un agent du SPH s’est approché et a vu l’homme qui venait de se pendre. L’homme a été ranimé puis conduit à l’hôpital où on lui a diagnostiqué une fracture d’un os du cou. 
 
Le directeur intérimaire, Joseph Martino, a déclaré : « D’après les investigations préliminaires de l’UES, notamment l’examen d’une vidéo enregistrée au moment où l’homme était dans la cellule, il est évident que l’homme est le seul responsable de sa tentative de suicide et de la blessure qu’il a ainsi subie. Même si les policiers étaient tenus de prendre soin de l’homme pendant qu’il était sous leur garde, il ne fait aucun doute qu’ils n’ont rien fait qui transgressent les limites en matière de niveau de soins prescrites par le droit criminel dans les circonstances de cette affaire. Au contraire, leur intervention rapide, dès qu’ils ont été alertés par l’acte autodestructif de l’homme, lui ont sans doute en fait sauvé la vie. »

L’UES est un organisme indépendant qui enquête sur des rapports d’incidents impliquant des policiers et qui ont causé la mort ou une blessure grave, ou qui comportent des allégations d’agression sexuelle. En vertu de la Loi sur les services policiers, le directeur de l’UES est tenu :

  • de déterminer si un policier a commis un acte criminel lié à l’incident faisant l’objet de l’enquête;
  • compte tenu des éléments de preuve, de déposer une accusation au criminel contre le policier, le cas échéant, ou de fermer le dossier sans déposer un chef d’accusation;
  • de faire rapport des résultats de toute enquête au procureur général.

Read this news release in English.

Monica Hudon, monica.hudon@ontario.ca
SIU Communications/Service des communications, UES
Telephone/No de téléphone: 416-622-2342 or/ou 1-800-787-8529 extension 2342