Cruiser accidentRunnersCruiser and motorbike
thick blue gradient line

Communiqué de presse

L’UES met fin à son enquête sur les blessures subies par un homme à Niagara Falls

Numéro du dossier: 20-OCI-153

Mississauga, ON (30 juillet 2020) ---
Le directeur de l’Unité des enquêtes spéciales, Joseph Martino, a mis fin à une enquête sur les blessures subies le mois dernier par un homme de 30 ans à Niagara Falls.

Le 26 juin 2020, vers 22 h 30, l’homme a été vu en train de boire dans son véhicule dans le stationnement d’un motel, à Niagara Falls, et a été arrêté par un agent du Service de police régional de Niagara. En route vers le poste de police, l’homme a été vu en train de se cogner la tête contre la cloison de sécurité du véhicule de police. Arrivé au poste, l’homme a commencé à devenir agressif pendant la procédure d’admission. Lorsque deux agents spéciaux l’ont plaqué à terre, l’homme s’est cogné la tête sur le plancher. Après avoir été placé dans une cellule, l’homme est tombé contre un muret de blocs de béton et s’est cogné le côté droit du visage contre le muret. L’homme a été conduit à l’hôpital où il a reçu cinq points de suture pour une entaille au-dessus de l’œil gauche. De plus, on lui a diagnostiqué une fracture de l’arcade zygomatique. 

Le directeur Martino a déclaré : « D’après les enquêtes préliminaires de l’UES, notamment l’examen des séquences vidéo de la période de détention de l’homme, il est évident que ce cas ne relève pas de la compétence légale de l’UES. L’entaille au-dessus de l’œil gauche, dans les circonstances de cette affaire, n’atteint pas le niveau d’une “blessure grave” au sens du mandat de l’UES. Quant à la fracture de l’arcade zygomatique, l’homme a vraisemblablement subi cette blessure alors qu’il était sous la garde des deux agents spéciaux qui l’ont plaqué à terre parce qu’il était devenu agressif ou lorsqu’il est tombé et s’est cogné la tête, juste après que les agents spéciaux l’ont placé dans une cellule. Dans les circonstances, comme rien n’indique qu’un agent de police ait causé la fracture de l’homme ou y ait contribué d’une manière qui pourrait entraîner une responsabilité criminelle, par la présente, il est mis fin à l’enquête et le dossier est clos.

L'UES est un organisme civil qui enquête sur des rapports d'incidents qui impliquent la police et sont à l'origine d'un décès, d'une blessure grave ou d'une allégation d'agression sexuelle. En vertu de la Loi sur les services policiers, le directeur de l'UES est tenu :

  • de déterminer si un agent a commis une infraction criminelle liée à l'incident faisant l'objet de l'enquête;
  • compte tenu des éléments de preuve, de déposer une accusation au criminel contre l'agent, s'il y a lieu, ou de fermer le dossier sans déposer un chef d'accusation;
  • de faire rapport des résultats des enquêtes au procureur général.

Read this news release in English.

Monica Hudon, monica.hudon@ontario.ca
SIU Communications/Service des communications, UES
Telephone/No de téléphone: 416-622-2342 or/ou 1-800-787-8529 extension 2342